Les relations Iran - Etats-Unis

 

 

>> Relations Iran - Etats-Unis lors de la révolution islamique

 

La révolution islamique en 1979 dépossède le Shah de ses pouvoirs. Ceux-ci reviennent alors à l'Ayatollah Khomeini.

Des slogans sont scandés à l'encontre des Etats-Unis tels que : "Mort à l'Amérique, le Grand Satan".

 

>> Prise d'otages

 

En novembre de la même année, 53 diplomates dans l'ambassade américaine de Téhéran sont pris en otage par des étudiants se revendicant de l'ayatollah Khomeini.

 

>> Un avion iranien abattu par les Etats-Unis

 

290 civils sont morts lorsqu'un croiseur américain détruit en plein vol un avion iranien. Beaucoup d'entre eux se rendaient à la Mecque.

La culpabilité, d'abord rejetée par les Etats-Unis, est reconnue en 1996.

 

>> L'Iran fait partie de l'axe du Mal

 

C'est en tout cas ce qu'affirme George W. Bush, en janvier 2002.

 

>> Les remarques anti-américaines de Mahmoud Ahmadinejad

 

Celles-ci se multiplient lors des mandants du président Mahmour Ahmadinejad entre 2005 et 2013. Alors qu'il ne veut plus d'Israël, il affirme : "la domination américaine sur le monde prendra fin".

 

>> Hassan Rohani est élu le 14 juin 2013 Président de la République islamique d'Iran

 

Cinq mois plus tard, un accord international sur le programme nucléaire iranien est signé (le 24 novembre 2013).

 

>> Attaque d'un pétrolier japonais et drone américain abattu (2019)

 

L'attaque du bateau pétrolier japonais n'a pas été revendiquée. Toutefois, Donald Trump, président des Etats-Unis, accuse l'Iran.

Le 20 juin 2019, l'Iran revendique d'avoir détruit un drone des Etats-Unis qui se trouvait selon eux dans l'espace aérien iranien (il était en fait hors de cet espace selon les Etats-Unis).

Donald Trump aurait alors, selon ses dires, ordonné des frappes sur l'Iran mais les aurait annulées 10 minutes seulement avant l'opération.

 

 

 

 

 

 

Hong Kong appartient-il à la Chine ?

L'actualité, à savoir les protestations d'une foule de deux millions d'habitants de Hong Kong contre un projet de loi sur l'extradition vers la Chine, conduit à se poser cette question :

Hong Kong fait-il partie de la Chine ?

 

>> Petite histoire de Hong Kong

 

Hong Kong, dont l'étymologie 香港 le décrit comme le port parfumé, est un territoire occupé depuis le néolithique.

Toutefois, il n'est le théâtre d'aucune histoire particulière jusqu'à la colonisation britannique.

L'Empire de Chine propose de céder ce territoire à l'Empire britannique pour une durée de 99 ans, à l'issue de la Première guerre de l'opium avec le traité de Nankin. Hong Kong devient donc britannique à partir de 1842... (jusqu'en 1997, mais ceci sera expliqué par la suite).

L'épisode de l'occupation japonaise dure de 1941 à 1945, et a pour conséquence de faire passer la population du pays de 1,6 million d'habitants à 600 000 habitants.

À partir des années 60, l'économie de Hong Kong se développe, et notamment la finance dans les années 70.

 

>> Le tournant : pourquoi Hong Kong est voué à faire partie de la Chine

 

La Chine avait donc donné, ou plutôt prêté (puisque c'était seulement pour une durée de 99 ans), Hong Kong à l'Empire britannique... jusqu'en 1997.

En avance et par anticipation de cette issue, la Chine et le Royaume-Uni ont fait une déclaration commune à l'ONU, signée le  19 décembre 1984.

Les conséquences et promesses de cette déclaration : la colonie de Hong Kong sera remise à la Chine en 1997. Toutefois, pour faciliter cette transition, sera mis en place ce que Deng Xiaoping (à la tête de la Chine) a appelé en 1997 « un pays, deux systèmes » pour 50 ans. C'est-à-dire que pendant seulement 50 ans (à partir de 1997), Hong Kong aura un statut particulier, et conservera : le capitalisme et son mode de vivre.

Conclusion :

  • Hong Kong fait partie de la Chine.
  • Il conserve toutefois son système particulier jusqu'en 2047.
  • À partir de 2047 et selon la législation, Hong Kong fera totalement partie de la Chine et il n'y aura plus de différence.

 

>> Pourquoi une partie de Hong Kong proteste aujourd'hui ?

 

Chaque année, ce destin de Hong Kong est la raison de manifestations massives.

Une partie de la population de Hong Kong veut réécrire cette histoire déjà tracée, pour conserver ses particularités.

L'objectif est au minimum de ralentir la transition de Hong Kong vers un territoire totalement chinois comme les autres. Mais il peut aller jusqu'à la sortie définitive de la Chine.

 

Le 18 juin 2019, Carrie Lam, chef de l'exécutif, a ajourné son projet de loi sur l'extradition vers la Chine. C'est une grande victoire pour les manifestants pro-Hong Kong, et à l'inverse un échec cuisant pour Beijing / Pékin, et son chef Xi Jinping, déjà fragilisés par la guerre commerciale avec les Etats-Unis.

 

 

L'ONU (Organisation des Nations Unies) - Histoire, rôle, organes

Au mois de novembre 2012, la Palestine a été promue au statut d'« État observateur non-membre » l'Organisation des Nations Unies (ONU). La demande est adressée par le président de l'autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, au secrétaire générale de l'ONU, Ban-Ki-Moon.

 

D'autre part, l'automne 2011 fut aussi marqué par l'intervention en Libye de l'ONU, votée par le Conseil de sécurité des Nations unies, ayant abouti à la chute d'un régime et à la mort du Colonel Khadafi.

 

Ces événements majeurs de l'année 2011 et 2012 démontrent donc l'enjeu essentiel et mondial que représente l'Organisation des Nations unies.

Lire la suite de L'ONU (Organisation des Nations Unies) - Histoire, rôle, organes