La vie privée, amenée par le capitalisme ?

C'est la théorie que défend Tim Wu dans un article du New York Times.

 

Pour lui, la vie privée revenait dans l'ancien temps à être riche.

Les paysans, les esclaves et les serfs partageaient leur lieu de vie.

Les normes de vie privée sont advenues seulement il y a environ 300 ans, avec l'apparition des classes moyennes, et grâce à l'acquisition des richesses et de la propriété privée.

 

Ainsi, la vie privée ne serait pas une caractéristique fondamentale de l'être humain. Mais il faudrait plutôt la voir comme contingente et non permanente.

Il devient alors important de comprendre où se trouve l'argent, pour reconnaître que de nos jours, les forces qui créent de l'argent sont aussi celles qui veulent abolir la vie privée.

Un mot du sociologue Shoshana Zuboff décrit cette appropriation des données privées : “surveillance capitalism”.

 

Toutefois, le destin de l'humanité n'est pas fait. 92% des Américains revendiquent davantage de droits et de protection pour leur vie privée. Cela reste un espoir, pour progresser dans le bon sens, d'après Tim Wu.

 

-> Culture générale : le Secret <-

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec une *

 Se rappeler de moi sur ce site

Quelle est la deuxième lettre du mot kmkaee ? :