Presse / Langues : Les élections américaines 2012

Chaque année, l'épreuve de langue vivante porte sur un article paru quelques semaines avant, voire quelques mois, sur un événement marquant de la vie des états anglophones. Il est donc parfaitement possible de tomber, pour l'épreuve d'anglais, sur un sujet consacré aux élections américaines de 2012 cette année.

>> Résultat des élections américaines 2012

Chronologie :

Le 6 novembre 2012

- @BarackObama twitte "This happened because of you. Thank you."

- CNN annonce les résultats des élections présidentielles "aux New-yorkais et au monde" sur l'Empire State Building : Barack Obama est réélu.

- Obama envoie le tweet désormais le plus retweeté et le plus célèbre de l'année 2012 : 700.000 retweets en 14 heures.


Analyse des résultats :

Il fallait 270 voix pour devenir président.

Barack Obama en a réunies 303 contre 206 pour Mitt Romney.

Il s'agit :

93% des afro-américains

71% des hispaniques

60% des moins de 29 ans

60% de ceux gagnant moins de 50 000 dollars
54% des femmes.

Les statistiques sont claires :

Barack Obama a gagné grâce au vote massif des minorités, en particulier les afro-américains (13,6% de la population, 2e groupe ethnique le plus nombreux) et des hispaniques (14% de la population, 3e groupe).


Répartition géographique : voir résultats détaillés sur le schéma en fin d'article

L'élection du Congrès des Etats-Unis :

En plus de l'élection du Président, les Etats-Unis votent aussi pour une nouvelle composition de leur Congrès, organe législatif du pays.

Le Congrès se compose de deux assemblées :

- La Chambre des représentants des États-Unis : 232 républicains contre 191 démocrates.

Les Républicains dominent la Chambre des représentants, mais ont perdu 2 sièges.
- Le Sénat : 54 démocrates contre 45 républicains
Les Démocrates dominent le Sénat et ont gagné 1 siège.

Les Démocrates sortent victorieux de ces élections.


>> Comprendre le système électoral américain


L'élection a lieu tous les 4 ans.

Dans un 1er temps, l'élection des grands électeurs.

Il y a 50 états américains.

Pour chaque état américain :

- Il y a des Grands électeurs.

- Le peuple américain élit ces Grands électeurs.

- Ces Grands électeurs sont nombreux : entre 3 et 55. (plus l'état est gros, plus il y a de Grands électeurs)

- Ces Grands électeurs devront élire le président des Etats-Unis, ils ont indiqué pour qui ils voteront.



Dans un 2nd temps, l'élection du président des Etats-Unis


Pour chaque état :
- Une fois ces Grands électeurs élus, on établit les statistiques dans chaque état : combien de Grands électeurs voteront pour chaque candidat
- Le candidat qui arrive en tête de ce compte dans l'état, gagne alors la faveur de tout l'état et de tous les Grands électeurs : "winner-takes-all"

Par exemple : parmi les Grands électeurs de Californie, 59% ont voté pour Obama, seulement 39% pour Romney. Résultat : tous les votes se convertissent pour le gagnant, Obama, qui gagne 100% des voix.

Pour tous les états :

- Tous les états compris, il y a en tout 538 Grands électeurs.
- Pour gagner, le candidat doit réunir la majorité des Grands électeurs : 270


Le Congrès : (vote au suffrage universel direct)

Deux assemblées :

- La Chambre des représentants des États-Unis : tous les membres sont renouvelés tous les deux ans.
- Le Sénat : un tiers seulement des membres est renouvelé.

Les élections ont lieu tous les deux ans, le jour de l'Election Day : le mardi suivant le premier lundi de novembre.
1 fois sur 2, les élections tombent en même temps que les élections présidentielles, sinon ce jour est appelé "élections de mi-mandat".


>> Comprendre les partis politiques aux Etats-Unis


Très schématiquement, pour comprendre :

2 candidats issus de 2 partis politiques dominants

Obama -> Démocrates : de gauche
Système économique plus "solidaire", progressistes

Romney -> Républicains (aussi nommé Grand Old Party) : de droite
Système économique plus capitaliste, conservateurs

Cette représentation se nuance : en France, on considérerait :
Démocrates : de centre droit

Républicains : droite dure

Les autres candidats :
Très peu influents, ces candidats sont issus de partis politiques faibles, ou indépendants.
Ils étaient 13 en 2012.


>> Lexique des mots de l'élection américaine en anglais


Après avoir vu les enjeux et compris les élections, (compréhension de texte, c'est bon), passons aux mots anglais pour l'exprimer (à nous l'essai).

Avant les élections :

une élection présidentielle - a presidential election

une campagne présidentielle - a presidential campaign

faire campagne - to run for president

faire un sondage - to take a poll

une enquête d’opinion - an opinion survey

mesurer une popularité - to measure a popularity


le parti républicain - the Republican Party

le parti démocrate - the Democratic Party

être de gauche - to be left-wing

être de droite - to be right-wing

le premier tour - the first round

le deuxième tour - the second round, the run-off


Pendant les élections :

s’inscrire sur les listes électorales - to register

s’abstenir - to abstain

voter - to vote

élire - to elect

aller aux urnes - to go to the polls

un bureau de vote - a polling station
un scrutin- a ballot

une candidature - a candidacy, a candidature

un bulletin de vote - a ballot slip

un bulletin blanc - a blank vote

Après les élections :

le congrès - the Congress :

-> le sénat - the Senate

-> la chambre des représentants - the House of Representatives


>> Des articles à lire pour s'entrainer


Pour se préparer efficacement aux concours Sciences Po, rien ne vaut la pratique. Voici une sélection d'articles qui pourraient tomber aux concours Sciences Po cette année.


Le New York Times :

Obama remporte une éclatante victoire, mais l'équilibre des pouvoirs reste inchangé à Washington :

http://www.nytimes.com/2012/11/08/us/politics/a-divided-nation-keeps-the-status-quo.html

Le Washington Post :

Au Quartier général de Romney, la défaite des 1% :

http://www.washingtonpost.com/opinions/dana-milbank-at-romney-headquarters-the-defeat-of-the-1-percent/2012/11/07/857d00f6-284a-11e2-96b6-8e6a7524553f_story.html



The Economist :

Un pays divisé :
http://www.economist.com/blogs/democracyinamerica/2012/11/barack-obamas-re-election




Les nouveautés du concours commun des IEP - Sciences Po Province

Nouveautés du concours commun :

Pour rappel, le concours commun des IEP concernent : Sciences Po : • Aix • Lille • Lyon • Rennes • Strasbourg • Toulouse

Calendrier :
Les épreuves : 1 mois plus tôt : "la prochaine édition se déroulera le samedi 25 mai 2013"
Les inscriptions : "se dérouleront du 1er février au 30 avril 2013"

Accéssibilité :
"accessible aux bacheliers de l’année et à ceux de l’année précédente" donc en 2013, bacheliers 2012 et bacheliers 2013

Prix pour tenter le concours :
180€, avec un tarif spécifique de 60€ pour les candidats boursiers

Epreuves :
La note du bac n'est plus prise en compte.
1) Questions contemporaines sous la forme d’une dissertation en 3 heures (coefficient 3)
2) Une épreuve d’histoire sous la forme d’une dissertation en 3 heures (coefficient 3)
3) Une épreuve de langue vivante en 1h 30 (coefficient 2) (langues possibles : anglais, espagnol, allemand, italien)

Résultats :
"Les résultats seront communiqués à la fin du mois de juin"

Programme :
Questions contemporaines : "deux sujets proposés (un seul est traité, au choix du candidat) à partir de deux thèmes communiqués". En 2013 : « La science » et/ou « La justice ».
Histoire : programme inchangé « Le monde depuis 1945 »
Langue vivante : "exercices de compréhension et d’expression, sans QCM"


En somme, 1 seul réel changement :
la date des épreuves, 1 mois plus tôt, impliquant la suppression de la note au baccalauréat dans le calcul final.


-> 2 Concours communs aux IEP à partir de 2014 <-

Biographie de Hervé Crès élu directeur de Sciences Po

Hervé Crès élu directeur

Hervé Crès a été élu directeur de Sciences Po. Il succède à Richard Descoings.

Biographie de Hervé Crès :

Hervé Crès naît à Paris le 31 août 1967 à Paris. (Il a donc 45 ans à l'heure d'écrire cet article) Lui-même diplômé de Sciences Po en 1990, Hervé Crès est docteur en économie de l'université de Genêve et de mathématiques de l'université de Paris.

Maître d'université de Pennsylvanie de 1994 à 1977 et professeur à HEC entre 1997 et 2008.
Il collabore et écrit pour de nombreuses universités : Koç University (Turquie), Ecole Supérieure de Commerce de Casablanca (Maroc), NHH-Bergen, Norvège, BirZeit University, Palestine, Université de Louvain-la-Neuve (Belgique), Université de Copenhague
Il devient directeur de recherche à l'Institut d'Etudes Politiques de Paris en 2008, directeur général le matin du 30 novembre 2012

Chronologie sur Hervé Crès :

1967 août 31 : naissance à Paris
1987 : élève de l'Ecole Normale Supérieure-Ulm à Paris
1990 : diplôme de Sciences Po Paris
1994 : - doctorat en sciences économiques de l'université de Genève en Suisse - doctorat en mathématiques appliquées de l'université Paris 1
1994 -> 1997 : professeur assistant à l'université de Pennsylvanie
1997 : professeur assistant à HEC (hautes études commerciales) (jusqu'en->2008)
2000 : prix « Vernimmen » en tant que meilleur enseignant à HEC
2006 : directeur délégué de HEC
2008 : - département d'économie de Sciences po - Directeur adjoint de Sciences po Paris
2012 : directeur de Sciences Po

Centres d'intérêts de Hervé Crès :

le nautisme à la voile, la lecture, l'économie, les sciences (mathématiques)

Production de Hervé Crès :

Il écrit, souvent en anglais, un grand nombre d'articles sur l'économie, l'économie de l’entreprise, la microéconomie avancée, ainsi que sur les défaillances du marché de l'économie publique.