La science en Dieu

 


Dans l'Encyclopédie dirigée par d'Alembert et Diderot, plusieurs articles comprennent le mot science. Voici l'introduction de l'article : la "Science en Dieu".

Dans cet article, il est expliqué comment Dieu a toute la science en lui, parfaite et infinie.

 

 

Science en Dieu, (Théolog.) c'est l'attribut par lequel il connoît toutes choses, de quelque nature qu'elles soient. Dieu a une science parfaite & infinie; il connoit tout ce qu'il y a de possible, tout ce qu'il y a de réel, tout ce qu'il y a de futur, soit absolu, soit conditionuel.

Quo que la science de Dieu considérée en elle - même soit un acte tres simple, & comme un coup - d'oeil net & juste par lequel tout est présent devant lui, cependant les divers objets qu'elle embrasse, ont fait distinguer aux Théologiens trois sortes de sciences en Dieu; savoir, la science de simple intelligence, la sciencede vision, & une troisieme que quelques - uns appellent science moyenne.

La science de simple intelligence est celle par laquelle Dieu voit les choses purement possibles qui n'existent, ni n'existeront jamais. C'est l'attribut par lequel Dieu a la représentation simultanée & adéquate de tous les possibles. Pour le concevoir, autant que nous en sommes capables, il faut faire attention 1°. au nombre immense des possibles, 2°. à ce qu'emporte leur représentation distincte.

 

-> Culture générale : la Science <-

 

Les symboles de la justice au cours de l'histoire

La justice (définie ici), thème important en droit, culture générale, questions contemporaine, philosophie, est représentée par de nombreux et importants symboles.

Cette symbolique est inscrite dans la mémoire collective, que ce soit à l'époque du pouvoir royal, de la révolution française, de l'époque napoléonienne ou républicaine.

 

>> Symboles de la justice au Moyen-Âge

 

  • Justice sacrée : forces de la nature : bois, couronne fleurie, corne d'abondance
  • La justice vient de Dieu et des puissances supérieures, elle rappelle aux hommes leur petitesse.

 

>> Symboles de la justice de l'Histoire moderne

 

  • Justice idéale : le Roi est l'intermédiaire entre les hommes et Dieu, toute la justice vient de lui. Ce pouvoir judiciaire est représenté par la main de la justice.
  • Le genou dénudé est un autre symbole moins connu de la justice : il représente la pitié du roi, sa clémence, pour juger les autres hommes.
  • La fleur de lys s'ajoute aux symboles.

 

 

>> Symboles de la Justice lors de la Révolution française :

  • Reprise de la mythologie grecque : Thémis (qui veut dire "loi divine") est une déesse qui incarne la justice. Ses yeux bandés représentent son impartialité.
  • Thémis porte un glaive (le glaive, représentant la justice, la décision et la vérité, tranche, et exécute les actions) et une balance (représentait le jugement dernier, alors signe d'équité, peser le pour et le contre)
  • La balance s'explique aussi depuis l'Egypte ancienne : après la mort, Osiris pesait le coeur des hommes contre une plume de l'autre côté pour juger de sa légèreté, condition pour aller au paradis.
  • Les tables de la loi, données à Moïse, acquièrent une valeur plus profane.

 

 

-> Culture générale : la Justice <-

La Chrétienté - Pauvreté et richesse

Dans cet article, on apprendra principalement que d'après les Chrétiens, la seule et véritable richesse se trouve en Dieu, et absolument pas dans les biens matériels.

 

>> Dans la Bible - Pauvreté et Richesse

[En parlant de Dieu] Il renvoie vides ceux qui se sont enrichis ! Lc 1,53 est-il chanté par les Chrétiens dans le Magnificat.

Heureux les pauvres parce que le Royaume de Dieu est à vous est il encore écrit dans le Chapitre 6 de l'Evangile de Saint-Luc.

 

Dans l'évangile de Saint-Marc, on trouve cet enseignement de Jésus-Christ :

 

41 Jésus s’était assis dans le Temple en face de la salle du trésor, et regardait comment la foule y mettait de l’argent. Beaucoup de riches y mettaient de grosses sommes.

42 Une pauvre veuve s’avança et mit deux petites pièces de monnaie.

43 Jésus appela ses disciples et leur déclara : « Amen, je vous le dis : cette pauvre veuve a mis dans le Trésor plus que tous les autres.

44 Car tous, ils ont pris sur leur superflu, mais elle, elle a pris sur son indigence : elle a mis tout ce qu’elle possédait, tout ce qu’elle avait pour vivre. »

Saint-Marc dans la Bible, Chapitre 12

 

Un verset central dans l'Evangile de Saint-Luc (Chapitre 12) est cette parole prononcée par Jésus :

« Gardez-vous bien de toute avidité, car la vie de quelqu’un, même dans l’abondance, ne dépend pas de ce qu’il possède. »

 

>> Dans l'Imitation de Jésus-Christ - Pauvreté et richesse

 

L'Imitation de Jésus-Christ, décrit comme le livre le plus imprimé après la Bible de son époque, est un livre de piété qui fut une source pour de nombreuses personnalités, penseurs et religieux. Sainte Thérèse de Lisieux ne le quittait par exemple jamais, et en "connaissai[t] par cœur presque tous les chapitres."

 

 La souveraine richesse est de tendre au royaume du ciel par le mépris du monde. Vanité donc, d'amasser des richesses périssables et d'espérer en elles.

Dans L'Imitation de Jésus-Christ, Qu'il faut imiter Jésus-Christ, et mépriser toutes les vanités du monde

 

-> Résumé de La Richesse des nations - Adam Smith